Facebook
Google +
Twitter

CHASSEZ LES SURCOÛTS DANS LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ

Publié le 10 mars 2020

Il est un aspect qui est souvent négligé par les syndics de copropriété, qu'ils soient bénévoles ou professionnels, c'est l'optimisation des charges de copropriété.

Il ne suffit pas d'être un syndic de copropriété fiable, doublé d'un bon juriste et comptable, il faut aussi être un bon gestionnaire d'immeuble.

La tendance naturelle des copropriétaires est de vouloir faire baisser les charges en supprimant les services, comme par exemple, le ménage des communs ou les travaux d'entretien courants.

Il s'agit bien entendu d'une erreur, la bonne tenue des communs de l'immeuble est essentielle pour la qualité de vie des occupants. Or, un immeuble mal tenu devient aussi souvent mal occupé, avec, comme conséquenses, une dévalorisation de la valeur des appartements et une accélération des dégradations des parties communes.

Une des fonctions premières d'un bon syndic de copropriété est de faire baisser les charges.

Ce travail ne consiste pas à supprimer des prestations, mais au contraire à les maintenir et les optimiser.

Liberty Home a fait de l'optimisation des charges l'une de ses priorités.

Quels sont les postes que votre agence Liberty Home optimisera:

1. Le poste "Honoraires de Syndic":

Grâce à notre formule de gestion d'immeuble en cogestion avec les copropriétaires impliqués, le temps passé sur place et les déplacements du syndic sont réduits au minimum. Le contrôle de qualité des missions des prestataires est fait régulièrement par les copropriétaires qui sont aussi les bénéficiaires.

Cette optimisation de notre temps de travail permet de proposer des solutions de syndic en cogestion, pour des copropriétés simples et entretenues, à partir de 9,90 € / mois / lot principal.

Ce tarif est environ 30 % inférieur au prix d'un bon syndic rendant un service équivalent en formule de syndic classique.

2. Le poste "Assurance d'Immeuble":

C'est un poste très important en terme de coûts et c'est le poste qui a certainement le plus augmenté ces dernières années.

Le coût est plus important en raison de l'accroissement des taxes catastrophes naturelles mais pas seulement.

Le poste a aussi augmenté en raison du manque d'entretien des immeubles qui multiplie les dégâts des eaux.

Notre méthodologie consiste à remettre en concurrence ce poste régulièrement et à faire baisser la sinistralité des immeubles que nous gérons par un entretien rigoureux.

L'ensemble de notre parc d'immeubles étant faiblement sinistré, nous obtenons des offres d'assureurs très compétitives.

3. Le poste "Nettoyage des communs":

C'est un poste sensible mais sur lequel il est difficile d'obtenir des gains importants en raison des faibles marges des prestataires.

En revanche, il existe de grandes différences de qualité de prestations à coût égal. Notre priorité sera donc les retours d'informations des copropriétaires sur le contrôle qualité.

4. Le poste "Petits Travaux d'Entretien":

C'est un poste qui peut rapidement déraper ...

Faut-il dépenser 80 € (matériel + temps passé + frais de déplacement) pour changer une ampoule grillée dans les communs ?

Nous nous concertons avec le conseil syndical pour supprimer ce poste qui peut sans doute être effectué par un des copropriétaires. Sinon nous nous organisons pour demander au prestataire une tournée d'interventions groupées si le changement n'est pas à effectuer en urgence.

Il en est de même, par exemple, du graissage de la gâche de la porte d'entrée ou d'un bout de revêtement de toile de verre arraché, à recoller.

Le conseil syndical est votre relais avec le syndic

En fait l'optimisation des charges de copropriété est un état d'esprit et nous sommes au service du conseil syndical de l'immeuble pour en discuter. Si vous avez des idées, des compétences à mettre au service de la copropriété ou des suggestions à faire, prenez contact avec le président de votre conseil syndical.

Vous n'avez pas ses coordonnées ? Envoyez nous un email.

Vos amis ont aussi besoin d'un syndic de copropriété efficace sur Nancy et alentours ?

Partagez pour eux cet article sur les réseaux sociaux Facebook ou Twitter (fonctionnalité en haut de notre article)